Cancer du sein : quels sont les facteurs de risque et les moyens de dépistage ?

13
Partager :

Selon les études de l’institut national du cancer, celui du sein paraît le plus fréquent chez les femmes. Afin que le taux de mortalité régresse considérablement, il semble important de connaître certains contours de la maladie. Quels sont ses facteurs de risque et ses moyens de dépistages ? Découvrez-les.

Les facteurs de risque

Le cancer du sein constitue une pathologie multifactorielle. Il se présente en fonction de votre environnement et de vos liens génétiques. Il existe plusieurs causes.

Lire également : Conseils pour optimiser son énergie et améliorer sa santé

L’âge

Cela peut paraître improbable, mais cette maladie fait son apparition avec l’âge. Bien que les jeunes femmes commencent depuis quelques années à en souffrir, le risque semble plus important lorsque vous avez entre 65 et 74 ans. Les seins ont généralement besoin de subir certaines activités pour éliminer la progression des agents nocifs.

Les prédispositions génétiques

Le cancer de sein peut devenir héréditaire lorsqu’il touche plusieurs personnes d’une même famille. Le BRCA1 et le BRCA2 constituent les deux principales causes de cette transmission. Elles sont présentes dans 10 % des cas détectés. Un proche éloigné qui en a souffert peut-être à l’origine de cette pathologie. Dans ces conditions, la mutation se transmet d’une génération à une autre.

A voir aussi : Quelle est la mission des hôpitaux publics ?

Les facteurs secondaires

Le cancer du sein apparaît lorsque la puberté semble précoce. La ménopause est tardive en fait également partie. Votre organisme n’étant pas réellement prêt pour ce changement brusque génère des agents pathogènes qui favorisent le développement de la maladie.

Les dames qui n’arrivent pas à obtenir une grossesse ou qui l’ont en retard semblent exposées. L’absence de l’allaitement ne profite en aucun cas aux femmes. La coagulation du lait maternel fait partie des causes de ce cancer. Certains antécédents personnels peuvent provoquer cette maladie. Il s’agit de :

  • la sédentarité ;
  • du tabagisme ;
  • la surcharge pondérale.

Le traitement hormonal au-delà de 5 ans constitue aussi un facteur de risque.

Les moyens de dépistage

Avec le progrès de la médecine, plusieurs processus existent pour détecter à temps le cancer du sein.

La palpation

Généralement, la palpation s’effectue avec la main. Vous pouvez le faire vous-même où laisser un spécialiste s’en charger. Cette méthode permet de mettre en évidence la présence éventuelle d’une grosseur anormale. Vous sentirez une boule à l’intérieur de votre organe au toucher. N’hésitez pas à vérifier toute la surface pour effectuer une évaluation complète.

L’imagerie

La technologie a doté la médecine d’un moyen efficace pour déterminer l’apparition d’un agent pathogène. Vous avez le choix entre la mammographie et l’échographie. La première consiste à effectuer un examen radiologique pour vérifier les éventuelles lésions qui paraissent invisibles par la palpation.

La seconde méthode fait recours à des ultrasons. Elle est utilisée lorsque la mammographie révèle un dysfonctionnement. Pour une analyse plus complète, vous pouvez demander un dépistage avec une imagerie par résonance magnétique. Elle vient donner un peu plus de précisions sur les résultats obtenus au cours des deux premiers tests.

Le prélèvement

Lorsqu’une information semble suspecte, les professionnels effectuent un prélèvement. Ce dernier s’évalue au microscope pour confirmer le diagnostic d’un cancer de sein. Pour cela, ils font soit la cytoponction ou la biopsie.

Pour prévenir cette pathologie, procédez à une consultation tous les ans (avant 50 ans) et un dépistage tous les deux ans (entre 50 et 75 ans).

Partager :