Quelles aides pour une rénovation immobilière ?

29
Partager :

La rénovation d’un bien vous permet de profiter d’un certain confort de vie et de réduire vos factures énergétiques. Toutefois, cette opération peut être onéreuse à plusieurs égards. À cet effet, vous pourrez profiter de nombreuses aides financières dans le processus de rénovation de votre bien immobilier. Découvrez ici les aides auxquelles vous avez droit.

La prime Énergie Monexpert

Suite au protocole de Kyoto, les instances ont décidé de la mise en place des Certificats d’Économies d’Énergie. En effet, le fonctionnement de cette aide est tout simple. Dans ce cas précis, les fournisseurs d’énergie, au même titre que les vendeurs de carburant, doivent accompagner leurs clients.

A lire également : Achat bien immobilier : par quel professionnel passer ?

L’idée est de revoir à la baisse, la consommation énergétique des uns et des autres. Pour cela, les professionnels peuvent prendre en charge votre rénovation selon vos besoins à travers le dispositif Énergie Monexpert. Par ailleurs, le montant de l’aide qui vous sera accordé dépendra de vos revenus, des travaux à réaliser ainsi que du code postal de votre maison.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est l’aide qui vient en remplacement du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Cette aide est du ressort de l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH). Si tous les particuliers étaient éligibles au CITE, MaPrimeRénov’ sera quant à elle orientée vers les personnes à revenus modestes et très modestes.

A lire aussi : Comment obtenir un numéro Rpps ?

Comme dans la plupart des cas, l’aide dépendra de l’envergure des travaux. De même, elle est cumulable avec la prime énergie Monexpert. Cependant, l’aide dont vous pourrez profiter ne dépend pas seulement de l’envergure des travaux. Il faut également tenir compte du nombre de personnes constituant le foyer.

Par exemple, un foyer à revenus très modeste (inférieur à 14879 euros hors Île-de-France) peut profiter d’un accompagnement à hauteur de 10.000 euros dans l’achat d’une chaudière à granulés.

Les accompagnements de l’ANAH

L’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat peut aussi accompagner des particuliers dans divers cas. Toutefois, la structure peut accorder des aides pour la rénovation de maisons anciennes sous certaines conditions.

Les aides sont généralement orientées vers les propriétaires bailleurs ou occupants selon les cas. Ainsi, vous pourrez profiter des aides qui se distinguent en 3 options : Habiter mieux, Habiter serein, Habiter facile. Elles concernent respectivement, la rénovation énergétique, la sécurité et le confort puis l’adaptation du logement aux personnes âgées ou handicapées.

Pour les ménages modestes, ces dispositifs peuvent couvrir la moitié du coût global des travaux à hauteur de 10000 euros. Par ailleurs, ces dispositifs ne concernent que les logements ayant au moins 15 ans.

Le chèque énergie

De nombreux foyers modestes ont droit au chèque énergie. D’une valeur comprise entre 47 et 277 euros, le chèque est distribué dans la boite aux lettres de ceux qui en sont éligibles. Si la distribution s’effectue au printemps, le chèque peut être utilisé pour payer un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement). Ce billet peut être également utilisé pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Les accompagnements de la caisse de retraite

Tout comme l’ANAH, les caisses de retraite peuvent vous accompagner avec des subventions dans la réalisation de vos travaux de rénovation. Toutefois, les aides ne sont attribuées que si les travaux concernent une résidence principale.

Elle est accordée aux retraités de l’état, aux pensionnés civils ou aux retraités du régime général. Les aides sont octroyées pour les travaux en vue d’optimiser l’accessibilité au logement, l’isolation thermique, la rénovation des vêtements du sol, etc.

Voici donc quelques aides dont vous pourrez profiter lors de la rénovation immobilière.

Partager :