Quel est le montant d’un prêt à taux zéro ?

22
Partager :

Lors de l’acquisition d’une propriété, l’une des premières questions à régler est l’hypothèque. En effet, si vous utilisez un prêt comme la majorité des Français, les paiements mensuels que vous devez rembourser chaque mois vous lient pendant de nombreuses années.

Afin de réduire cette charge et de faciliter l’accès à l’immobilier, l’État a mis en place des « prêts assistés ». Chacun d’eux a ses propres conditions d’attribution, le montant maximum…

A voir aussi : Comment se constituer un patrimoine immobilier ?

En ce qui concerne le prêt à taux zéro (PTZ), il s’agit, comme son nom l’indique, d’un prêt immobilier pour lequel vous ne payez pas d’intérêts. Permet un financement partiel du marché immobilier. Le montant pris en charge est de 40 % du coût total de l’entreprise au maximum, mais varie en fonction de la « bande PTZ » dans laquelle l’hébergement, mais également le type de propriété (ancien ou nouveau).

Actuellement, de nombreuses banques offrent à leurs clients la possibilité de prendre une PTZ.

Lire également : Comment acheter une maison avec un crédit immobilier en cours ?

Sachant que le prêt à taux zéro permet un financement partiel du marché immobilier, il est possible de le combiner avec d’autres crédits, y compris les prêts assistés tels que le prêt PAS ou un prêt agréé.

Quelles sont les opérations prises en compte pour le crédit à taux zéro ?

Il est possible d’utiliser un crédit à taux zéro lors de l’acquisition d’un logement neuf ou ancien avec travail. Toutefois, la part de financement pouvant atteindre 40 % du coût de l’opération varie en fonction de ce critère.

Voici les caractéristiques des propriétés éligibles au PTZ :

  • Résidence neuve (achat ou construction)
  • Logement ancien avec un travail équivalent à celui de l’administration fiscale avec nouvelle résidence
  • Maison ancienne avec projets : La quantité de travaux (assainissement, amélioration énergétique, …) doit représenter 25 % du coût total
  • Transformation d’un logement neuf ou ancien non destiné à la base du logement (local) : Il sera considéré comme une nouvelle résidence

Conditions PTZ 2021 : Qui peut bénéficier du prêt sans intérêt ?

Le prêt est destiné à certains ménages qui souhaitent devenir propriétaires. Pour ce faire, vous devez certifier que vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale au cours des deux années précédant votre demande de PTZ.

Cette condition n’est pas requise si :

  • Vous ou l’un des passagers avez en votre possession de la carte de mobilité d’intégration : remplace la carte d’invalidité. Si vous possédez l’ancien formulaire, vous avez le droit
  • Vous ou l’un des locataires percevez une pension d’invalidité
  • Vous ou l’un des passagers avez droit à l’allocation pour adultes handicapés ou à l’AEEH
  • Vous avez subi une catastrophe naturelle dans votre ancienne maison, la rendant inhabitée.

Quelles sont les conditions des ressources de la région PTZ ?

Pour en profiter à partir de PTZ 2021, les plafonds de revenus doivent être respectés. Cela dépend de la région dans laquelle la maison provient de l’acquisition.

Ensuite, 2 calculs sont effectués :

  • Nous ajoutons les recettes fiscales de tous les locataires de logements
  • Le coût total de l’opération est divisé par 9

Calcul PTZ : à quel type de soins avez-vous droit ?

Pour déterminer le montant de PTZ que vous pouvez réclamer, les plafonds du coût de la propriété sont déterminés en fonction de la zone PTZ du logement. Ils varient également en fonction du nombre de personnes qui sont destinées à occuper la propriété. Les chiffres ci-dessous correspondent à la valeur maximale sur laquelle vos droits sont calculés. Si le prix du bien est plus élevé, le plafond est maintenu et si le prix du bien est inférieur, le prix réel sera maintenu. Pour mieux comprendre le calcul, vous trouverez ci-dessous des exemples pour le nouveau et l’ancien.

Montant du prêt pour une nouvelle résidence

En ce qui concerne l’achat d’une nouvelle maison (ou construction), il est possible de profiter-en indépendamment de la zone (A, B ou C) dans laquelle se trouve le logement.

En revanche, le pourcentage alloué diffère :

  • Zone A ou B1

Le montant du soutien PTZ ne peut dépasser 40 % du coût de l’entreprise (et selon le maximum pris en compte pour le calcul des redevances disponibles dans le tableau ci-dessus). Pour une famille de 3 personnes souhaitant acquérir un bien immobilier dans la zone A, le montant de PTZ accordé s’élève à 102 000 EUR au maximum (40 % du montant de 255 000 euros).

  • Zone B2 ou C

Le montant du soutien PTZ ne peut dépasser 20% du coût de l’entreprise (toujours en fonction du maximum pris en compte pour le calcul des redevances). Pour une famille de 3 personnes souhaitant acheter un bien immobilier dans la zone C, le montant de PTZ accordé est de 68 000 euros maximum (40 % de 170 000 euros).

Montant PTZ dans l’ancien : toutes les zones ne sont pas éligibles

Contrairement à l’acquisition d’une nouvelle maison, tous les sites ne vous permettent pas de profiter du taux d’intérêt 0 Prêt si vous achetez une maison ancienne. Seules les propriétés des zones B2 et C.

  • Zone A et B1

Non éligible au prêt à taux zéro pour l’achat de logements anciens. Vous ne pouvez pas profiter de PTZ dans ce cas

  • Zone B2 et C.

La quantité de PTZ ne peut dépasser 40% de l’opération (selon les plafonds applicables en fonction de la composition du ménage et de la région). Pour une famille de 3 personnes qui achète une propriété en zone B2, le montant de PTZ est de 74 800 euros maximum (40 % de 187 000 euros).

Quelles sont les conditions de retour de l’argent PTZ ?

Le crédit à taux zéro est, comme son nom l’indique, un prêt sans intérêt, vous permettant de bénéficier d’une période différée (aucun remboursement). Dans la plupart des cas, le PTZ devra être renvoyé dans les 25 ans.

  • Délai de retard

Il varie entre 5 et 15 ans. Plus le revenu du ménage est faible, plus le report est important. Cela permet de rembourser en priorité une autre hypothèque pour laquelle vous avez souscrit l’achat de la propriété

  • Période de remboursement

Il varie entre 10 et 15 ans

Partager :