5 avantages du miso pour la santé intestinale, l’énergie et plus encore

997
Partager :

Lorsque vous entendez le mot miso, la soupe est peut-être le premier mot qui vous vient à l’esprit. Et c’est logique : la soupe miso est délicieuse et constitue un aliment de base dans les bars à sushis et les restaurants de fusion asiatique aux États-Unis. Mais le miso est si riche en saveurs (et en bienfaits pour la santé) qu’il vaut la peine de l’ajouter à d’autres éléments de votre alimentation, et ce, dès maintenant.

Le mot miso se traduit par « haricots fermentés » en japonais. C’est logique, car il est fabriqué à partir de graines de soja et de céréales fermentées, qui peuvent ensuite être utilisées dans tous les plats de légumes, les marinades, les vinaigrettes, les glaçages et, bien sûr, les soupes. Le miso serait originaire de Chine et aurait été introduit au Japon il y a plus de 1 300 ans. À l’époque, il était utilisé pour aider à conserver les aliments, mais sa riche saveur umami – un équilibre entre le salé, le terreux et un tout petit peu de sucré – était si bonne qu’il a rapidement commencé à être utilisé comme un ingrédient à part entière. À l’origine, seule l’élite avait accès au miso, mais aujourd’hui, il est largement disponible et facile à trouver.

Voici 5 avantages du miso pour la santé que tout mangeur sain devrait connaître.

1. Le miso est riche en probiotiques

Le fait que le miso soit un aliment fermenté vous a probablement mis la puce à l’oreille. « L’une des raisons pour lesquelles les aliments fermentés comme le miso sont bénéfiques pour l’intestin est qu’ils contiennent des probiotiques », explique Ingraham. « Les probiotiques sont des bactéries vivantes utiles qui sont associées à une série d’avantages pour la santé, notamment la réduction de l’inflammation, une digestion saine et le soutien d’une fonction saine du système immunitaire. » Bien que les experts avertissent généralement que les probiotiques et les aliments fermentés seuls n’ont probablement pas un impact énorme sur la santé intestinale (et il n’y a pas une tonne de recherches liant spécifiquement la consommation de miso à l’amélioration de la santé intestinale), l’incorporation d’aliments avec miso dans un régime alimentaire sain rempli d’autres aliments favorables à l’intestin (comme les fibres et les plantes) ne peut certainement pas faire de mal.

2. Il soutient le système nerveux

« Le miso contient toute une gamme de vitamines B, notamment la vitamine B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B5 (acide pantothénique) et B9 (folate) », explique Ingraham, ajoutant que chacune d’entre elles profite à l’organisme de différentes manières. Elle précise que la B3, la B5 et la B9 contribuent au bon fonctionnement du système nerveux. Étant donné que le système nerveux contrôle le mouvement et l’équilibre, les cinq sens et le traitement des pensées dans le cerveau, il est très important d’en consommer suffisamment.

Les vitamines B contribuent également à fournir de l’énergie à l’organisme – si vous n’en avez pas assez, vous pouvez vous sentir léthargique. « Les vitamines B sont essentielles à la production d’énergie et participent aux réactions de décomposition des aliments en une forme d’énergie utilisable par l’organisme », explique Ingraham. Encore une autre raison de faire le plein de miso et d’autres aliments à forte teneur en vitamines B.

« Les vitamines B sont hydrosolubles, ce qui signifie qu’elles ne sont pas stockées dans l’organisme comme le sont les vitamines liposolubles », ajoute Ingraham. « En tant que tel, il est important d’avoir un apport adéquat de toutes les vitamines B essentielles puisqu’elles ne sont pas stockées dans le corps. »

3. Le miso est bénéfique pour les femmes en début de grossesse

Ingraham affirme que la vitamine B9 du miso, alias le folate, peut être particulièrement bénéfique pour les femmes en début de grossesse. « [Le folate est] important pour prévenir certaines anomalies congénitales qui affectent le développement de la moelle épinière, connues sous le nom de spina bifida », dit-elle.

4. C’est bon pour les os

Un autre nutriment dont le miso est riche est la vitamine K, avec 29 microunits pour 100 grammes (il est recommandé de consommer 90 microgrammes par jour). « La vitamine K est une vitamine liposoluble qui joue un rôle important dans la coagulation du sang, ce qui est important pour la cicatrisation des plaies et des coupures, et la santé des os », explique Mme Ingraham. Un apport insuffisant en vitamine K peut entraîner le développement de l’ostéoporose, il est donc important d’en consommer suffisamment.

5. Il pourrait être bénéfique pour la santé cardiovasculaire

Une étude a révélé que la consommation régulière de miso pouvait contribuer à protéger contre les accidents vasculaires cérébraux, du moins chez les rats. Le problème est que cette consommation doit être associée à un régime pauvre en sel. Une autre petite étude menée sur des adultes japonais a révélé que la consommation régulière de soupe miso était associée à une diminution de la fréquence cardiaque (mais n’avait pas d’effets clairs sur la pression artérielle). Bien que des recherches plus approfondies soient nécessaires – y compris des études de plus grande envergure sur des participants humains – il est possible que la consommation régulière de miso soit bénéfique pour le système cardiovasculaire.

Y a-t-il des inconvénients au miso ?

Il est clair que le miso présente de nombreux avantages pour la santé de l’ensemble du corps. Mais si vous êtes allergique au soja, évitez-le, car le miso est fabriqué à partir de soja fermenté. Il est également bon de faire attention à votre consommation globale de sel lorsque vous mangez du miso, car il peut être riche en sodium. (Une seule cuillère à soupe contient plus de 600 milligrammes, soit 26 % de l’apport maximal quotidien recommandé en sodium).

Partager :